Jaha's Promise | Feature


Jaha’s Promise tells the story of a young woman who returns home to campaign against the brutal practices that almost destroyed her life. Jaha Dukureh was subject to female genital mutilation as a baby and when she was 15 she was taken to New York City to marry a middle-aged man she’d never met before.


Odoo • Texte et Image

18 Juin 2019 - Jaha's Promise, le documentaire primé sur la vie et l'activisme de Jaha Dukureh, peut maintenant être visionné gratuitement sur YouTube en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie. Le film sort également aux Etats-Unis et en Europe sur iTunes, Amazon et Vimeo, où une partie des frais de location sera reversée à la campagne de lutte contre les mutilations genitales féminines (MGF) et le mariage d'enfants .

Jaha's Promise est un film émouvant et dramatique qui raconte l'histoire de la candidate au Prix Nobel de la Paix (2018) depuis son enfance en Afrique de l'Ouest, son mariage d'enfant aux États-Unis et son retour en Gambie où elle a organisé une campagne réussie pour interdire les MGF et le mariage d'enfants.

“J'espère que les gens regarderont ce film et qu'ils s'en inspireront pour construire un avenir où nos filles pourront mener une vie sans violence",

Jaha Dukureh

L'Afrique a un potentiel illimité, mais nous n'y parviendrons que si nous exploitons les capacités extraordinaires de nos filles et de nos femmes. Jaha's Promise parle du pouvoir des filles de changer le monde."

Dukureh est devenu un leader international dans la campagne contre les MGF et le mariage d'enfants. ONU Femmes l'a nommée  première Ambassadrice de Bonne volontéen Afrique sur les MGF et le mariage d'enfants et elle a été primée pour son travail en Afrique, en Europe et aux Etats-Unis. 

L'organisation que Mme Dukureh a fondée, Safe Hands for Girls, a oragnisé le sommet historique Africa4Girls2030 à Dakar en juin 2019 et travaille avec les organisations de base à travers le continent pour mettre fin aux MGF et au mariage d'enfants. Elle et d'autres activistes ont lancé le Mouvement des Grandes Soeurs (Big Sisteres Movement) en mars 2018 en prélude au sommet. Elles sont à la tête d'une nouvelle vague de jeunes militantes dont la stratégie africaine vise à mettre fin à la violence  contre les femmes.

REGARDEZ LA VIDEO