Histoires de Survivantes

Des femmes africaines qui dirigent des organisations communautaires pour mettre fin aux MGF et aux mariages d'enfants sur le continent. Elles ouvrent la voie à la mise en œuvre de changements à la base en demandant à leurs communautés de changer la culture de la violence à l'égard des femmes et des filles. Leur objectif est d'inspirer et d'influencer tous les acteurs clés à tous les niveaux pour éradiquer les MGF et les mariages d'ici 2030


Domtila Chesang

Fondatrice de BeyondFGM dans la localité de West Pokot au Kenya

Domtila Chesang est une jeune militante qui travaille avec le groupe d'entraide BeyondFGM, à West Pokot. Elle a voyage à travers sa region et plus loin au Kenya pour parler aux communautés des dangers de l'excision. Elle est un exemple de jeune femme qui s'est opposée à la pratique. Le travail de Domtila a conduit à l'éradication complete de l'excision dans son village natal.  


Elizabeth Anche

Fondatrice de Lizzy Anche Foundation dans l'Etat de Kaduna au Nigeria

Elizabeth Anche est un diffuseur prime et dirige une production spéciale avec Kaduna State Media Corporation au Nigeria. Elizabeth se concentre sur l'utilisation des medias pour sensibiliser le public aux MGF et a utilisé sa carrière et sa plate-forme pour mettre en évidence les problèmes des femme 


Ifra Ahmed

Initiatrice de Ifrah Foundation pour mettre fin à l'excision en Somalie

Ifrah Ahmed, citoyenne irlandaise née en Somalie,est l'une des premières militantes et activistes aumonde contre l'excision. Ifrah travaille à la fois en Somalie et en Irlande. Le récit de sa vie a fait l'objet d'un film hollywoodien intitulé "A Girl from Mogadhisu". 


Lisa Camara

Gestionnaire de programmes de Safe Hands for Girls, en Gambie

Lisa Camara est la gestionnaire de programmes de Safe Hands for Girls, en Gambie. Elle est impliquée dans l'activisme depuis plus de 15 ans et, est aussi une survivante de l'excision. Elle a une expertise de travail avérée avec les medias et les communautés de base à travers l'Afrique.

 

 

Jaha Dukureh

Initiatrice et directrice executive de Safe Hands for Girls, une Ong présente aux États-Unis, en Gambie et en Sierra Leone

Jaha Dukureh, nominee au Prix Nobel de la paix 2018, est l'une des 100 personnalités les plus influents du monde selon le Times Magazine. Jaha a travaillé avec le gouvernement, les organisations locales et les medias dans sa mère patrie, la Gambie, et à Atlanta, aux États Unis. Son combat a pu aboutir à l'impulsion de changements de loi. Elle a pu obtenir sous le régime de l’ancien president Yahya Jammeh le vote de la loi contre l'excision en Gambie. Elle a également été à l'origine d'une étude commandée par l'ancien president des États-Unis, Barack Obama, sur le nombre de femmes touches par les mutilations genitals féminines aux Etats-Unis. Jaha Dukureh a été choisie en février 2018 comme ambassadrice de l'Onufemme pour la lutte contre l'excision et les mariages précoces. 


Gift Augustine

CesVed Lead dans l'État de CrossRiver, au Nigeria, ancienne
sage-femme

Gift Augustine est une ancienne sage-femme de Cross River State au Nigeria. Voyant les difficultés rencontrées par les jeunes mères de sa communauté lorsqu'elles accouchaient, Gift a commence à faire champagne avec son mari Abu pour mettre fin à une pratique qui, bien qu'interdite, est encore largement présente dans les états du sud du Nigeria. Utilisant sont temps et son argent, Gift a commence à voyager vers les communautés, à parler aux chefs traditionnels, aux parents et aux jeunes sur les effets médicaux de l'excision et les avantages à ne pas exciser les filles. Elle continue à faire son travail en tant que diplômée de la champagne médiatique et dirige maintenant de nouveaux efforts pour sensibiliser les medias locaux à l'excision par le biais de son organisme de bienfaisance CESVED. 


Lucy Ann-Ganda

Coordinatrice nationale de Safe Hands For Girls en Sierra Leone, Reporter

Lucy Ann-Ganda, est la coordinatrice nationale de Safe Hands for Girls en Sierra Leone. En tant que journaliste elle-même, Lucy Ann a travaillé pour attire l'attention sur la question de l'excision et du marriage des enfants en utilisant les médias pour amplifier les voix.


Salimatu Kargbo

Fondatrice du Forum Against Harmful Practices en Sierra Leone

Lisa Camara est la gestionnaire de programmes de Safe Hands for Girls, en Gambie. Elle est impliquée dans l'activisme depuis plus de 15 ans et, est aussi une survivante de l'excision. Elle a une expertise de travail avérée avec les medias et les communautés de base à travers l'Afrique.

 


Virginia Lekumoisa

Fondatrice de Nomadrise Initiative dans le comté de Samburu au Kenya

Virginia Lekumoisa est agent communautaire de developpement de profession. Elle est très passionnée par les droits des enfants et les questions tells que l'excision et le mariage des enfants. Elle fait campagne auprès des communautés nomads des Samburu et Massai au Kenya. Virginia est la fondatrice de NomadRise, une initiative locale Contre l'excision et le marriage des enfants.